Connexion utilisateur

  • Français
  • English

À l'heure où...

... se tient la COP22 à Marrakech, découvrez une sélection d'articles permettant d'éclairer les enjeux écologiques.
Auteur-e-s

L’évolution de l’exploitation des forêts en Finlande s’inscrit dans la logique suivie par des entreprises publiques et privées. Elle est également marquée par l’importance des transferts de technologie, plaçant ainsi le pays au centre de multiples influences et initiatives. L’exploitation forestière est une activité essentielle pour ce pays, où les forêts couvrent les deux tiers du territoire, ce qui en fait l’un des plus boisés d’Europe. La Finlande joue actuellement un rôle déterminant dans de nombreux projets européens et dans des arènes telles que Forest Europe, plateforme de dialogue sur le développement durable des forêts. 

Exploitation du bois en Finlande au début des années 1900. Musée de Finlande centrale (Keski-Suomen museo).
Auteur-e-s

La décroissance est un concept-plateforme riche de plusieurs sens, travaillé par cinq sources de pensée : écologiste, bioéconomiste, anthropologique, démocratique et spirituelle. Apparu dans les années 1970, le mot s’impose à partir de 2002 à la faveur d’une convergence entre la critique du développement et le mouvement antipub, en France d’abord, puis sur l’ensemble du continent européen en commençant par l’aire latine. Radicalisant la critique écologique, il articule et surdétermine de multiples alternatives émergeant dans les marges de la société civile.

Le symbole de la décroissance repris notamment par le Parti Pour La Décroissance (PPLD).
Auteur-e-s

Au cours des cinquante dernières années, le réseau de gaz naturel européen s’est développé, en passant lentement de petits réseaux locaux à une infrastructure technique quasi globale. Ce développement représente l’un des premiers exemples d’une intégration technique européenne qui a réussi à traverser le rideau de fer. Cependant, en Europe du Nord, un chaînon manque dans ce réseau presque parfait. Comment a-t-on tenté d’y remédier, et pourquoi cela a-t-il échoué ?

Le réseau européen de gaz naturel.

Dès la fin du xve siècle, l’ouverture progressive des Européens sur le monde les conduit à s’interroger sur les formes de régulation de leur cohabitation dans les espaces ultramarins lointains. Par la suite, le processus de colonisation contraint les Européens à étendre, de façon progressive, au monde entier les principes et les pratiques d’un droit international forgé à l’origine pour les pays du Vieux Continent. L’élaboration d’un cadre juridique à l’échelle du monde accompagne ainsi l’expansion européenne, sur mer et sur terre, d’abord en Amérique puis en Asie et en Afrique. Le concept de souveraineté limitée permet notamment d’introduire une hiérarchie entre les États et de légitimer les conquêtes coloniales, tout en imposant une uniformisation des normes et des pratiques. Dès la fin du xixe siècle, cependant, la mondialisation et la complexification du système international entraînent la remise en cause du modèle westphalien, pour mettre en avant d’autres traditions juridiques qui favorisent l’émergence d’un droit international « métissé ».

James Gillray, The Reception of the Diplomatique and his Suite, at the Court of Pekin, 14 septembre 1792. L’ambassadeur de Grande-Bretagne, George Macartney, refuse de se prosterner devant l’empereur Qianlong.
Auteur-e-s

Le mouvement altermondialiste émerge dans les années 1990 autour de la contestation de la légitimité d’une gouvernance mondiale par des institutions supranationales. Porteur d’un fort héritage – tant d’un point de vue théorique que de ses forces militantes – issu des mouvements sociaux des années 1970, il compte dans ses rangs des activistes féministes. Si la question des femmes est présente dans les commissions, les principes fondateurs et l’agenda militant de l’altermondialisation, les féministes dénoncent toutefois le manque de transversalité de cette question dans les programmes altermondialistes et une mise en pratique trop inaboutie de l’égalité hommes/femmes dans ses instances.

Manifestantes altermondialistes contre la guerre en Irak, Washington, le 24 septembre 2005.

En dépit d’une genèse surtout économique et d’un souci environnemental tardif, l’Union européenne est devenue, depuis 1972, l’un des acteurs internationaux majeurs de la protection de l’environnement. Reconnue dans les traités à partir de 1986, cette dernière s’organise désormais autour de la notion de développement durable et donne lieu à une forte activité législative et à la mise en place de structures d’information, de financement et de contrôle au niveau européen. L’UE y trouve une forme nouvelle de légitimation.

Pancarte de zone européenne de protection de la nature (Natura 2000)
S'abonner à EHNE RSS