• Français
  • English

Fronts de guerre

Les fronts de guerre désignent les lignes de position occupées face à l’ennemi. Ils se composent essentiellement des zones de combat et de l’arrière, dont les profondeurs varient selon la dynamique des hostilités. Les fronts peuvent être terrestres, aériens ou navals.

Les progrès techniques du xixe siècle ont profondément modifié l’expérience du front. Les moyens de transports de masse rapides et la transmission immédiate d’informations par télégraphe changent la gestion des opérations, tout comme les liens entre fronts et hinterlands. Dans les guerres menées sur plusieurs fronts – ainsi pour l’Empire allemand durant la Première Guerre mondiale –, les combattants changent fréquemment de front, avec des expériences contrastées qui résultent de la nature très différente des fronts et des populations rencontrées à cette occasion. En parallèle, l’introduction d’armements à longue portée mène à l’abstraction du combat, l’ennemi à abattre devenant anonyme.

Parallèle aux changements affectant le front militaire, le front intérieur gagne de l’importance et aboutit à l’implication croissante des populations civiles dans l’effort de guerre, mobilisées par la propagande politique et idéologique en faveur d’une unité nationale.