• Français
  • English

Représentations de la guerre

Les conflits – pressentis, vécus directement, ou considérés a posteriori – font l’objet de représentations véhiculées par différents médias : écrits fictionnels ou non, peinture et autres arts plastiques, musique, photographie, cinéma, graphisme, bande dessinée… On peut distinguer le témoignage des écrivains et artistes en guerre de ceux qui le deviennent par la guerre. Au-delà de la diversité générique de ces témoignages, et des caractéristiques spécifiques des conflits représentés, des thématiques plus générales se dégagent : représentations du combat, des corps, de la destruction et des ruines et des émotions. La lecture des représentations se fait aussi en creux : de la censure ou de l’autocensure émergent les zones, fluctuantes, de l’inexprimable. Par leur diffusion et leur réception, ces représentations participent à la construction de récits et de mémoires de la guerre, officiels ou non, parfois marginaux ou contestataires, qui varient dans le temps. Ces représentations font l’objet d’instrumentalisation idéologique ou politique et façonnent ainsi la perception des conflits comme légitimes ou illégitimes.