• Français
  • English

Héritages culturels de l’Europe

L’Europe en quête d’un passé : auteurs, textes, vestiges

L’Europe est, à la fin du Moyen Âge, riche de strates d’histoire séculaires qui se sont sédimentées en un patrimoine culturel complexe, issu des civilisations qui s’y sont succédé (l’Antiquité classique et la chrétienté médiévale pour l’essentiel) ou qui ont été à son contact (notamment par les échanges avec les mondes arabe et byzantin). Ces héritages demeurent particulièrement présents à travers les manuscrits copiés et conservés au fil du temps, qui ont transmis les œuvres des « autorités », à travers les vestiges monumentaux qui jonchent, à Rome par exemple, les cités, ou encore à travers les figures des grands hommes, représentées dans l’iconographie ou évoquées dans la littérature. Mais cette mémoire survit aussi, plus profondément, dans le langage (grâce au latin surtout) et dans les systèmes de représentation politique et sociale. De tels legs constituent un réservoir d’idées, de formes et de valeurs communes, en somme, qui fait l’objet de multiples réemplois. C’est sur ce terreau que se développe l’humanisme et, avec lui, une conscience nouvelle du rapport des Européens à leur passé, appelée s’imposer avec le terme de « Renaissance ».