• Français
  • English

RSS

Auteur-e-s

L’Europe des xixe-xxe siècles a été par excellence le continent des crises politiques. Les épisodes de contestation européens (1848, 1918-1919, 1968, 1989) se sont caractérisés par leur récurrence, leur ampleur continentale, leur dimension universaliste, mais également leur caractère profondément transnational. Si ces crises politiques ne furent jamais à proprement parler des crises européennes, elles contribuèrent toutefois à la construction et à la diffusion d’un espace public, d’un modèle et d’une culture politiques en partie partagés au sein des nations européennes.

Foule sur le mur de Berlin près de la porte de Brandenburg le 9 novembre 1989. Sur le panneau on peut lire Achtung! Sie verlassen jetzt West-Berlin"  (Attention ! Vous quittez Berlin Ouest) a été modifié avec un texte additionnel Wie denn?" (Comment ?). 
Auteur-e-s

Since the nineteenth century military occupations in Europe have often provoked hostility and opposition among the occupied population. Yet resistance to military occupations occurred for a variety of complex reasons, and is itself a complex phenomenon. There is no single definition of “resistance.” Resistance therefore took numerous forms, from armed resistance to withdrawing labour, from organised action to spontaneous opposition. Hostility to the occupier was often driven by religious, nationalistic or political ideology, as well as the occupier’s own policies. Explaining and defining this complex, perhaps inevitable, phenomenon and gauging its success remains a difficult but fascinating task.

Poster published by the Belgian Government Information Center in New York during World War Two (81x53cm), BnF, public domain.
Auteur-e-s

Le projet économique européen est fondateur des premières communautés européennes avec six États du Nord-Ouest de l’Europe. L’Union douanière européenne coïncide avec la période des Trente Glorieuses, et connaît de nombreux succès, jusqu’à la « crise de l’énergie » au début des années 1970. Après la fin de la guerre froide, le traité de Maastricht propose une nouvelle donne pour l’Europe avec la création de l’Union économique et monétaire (UEM), et d’une Union européenne, forte de 25 États dès mai 2004. Les premières années du xxie siècle sont marquées par de nombreuses turbulences qui rendent plus difficile la réussite du projet économique initial de l’Union européenne.

Signature du traité instituant la CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier) dans le Salon de l'Horloge (Quai d'Orsay) où Robert Schuman, ministre français des Affaires étrangères, tient le traité. 1951. © Commission européenne.
Auteur-e-s

Malgré une plus grande égalité juridique et politique entre les hommes et les femmes, les discriminations genrées en matière de logement persistent de nos jours. Même si les personnes sans domicile sont toujours majoritairement des hommes, les femmes continuent à avoir davantage de difficultés à occuper un logement sain et confortable que les hommes. Ces discriminations reposent principalement sur des inégalités en matière de salaire et de possibilités d’emploi, notamment à temps complet, mais elles viennent aussi de la permanence de traditions et de distinctions légales anciennes où les représentations du féminin et du masculin avaient des conséquences sur l’offre et les conditions de logement des femmes et des hommes. En effet, aux xixe et xxe siècles, les habitants sont rarement pensés au féminin, comme si seuls les hommes, célibataires ou chefs de famille, pouvaient acheter ou louer leurs logis. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces représentations n’ont pas disparu dans les politiques publiques du logement comme chez les bailleurs privés.

Leader anarchiste de défense des locataires, Georges Cochon (1879-1959) — à gauche de la tribune, en chapeau et moustache —explique à la presse en 1912 les raisons de son mouvement. Seul à prendre la parole, il est entouré de nombreuses femmes
Auteur-e-s

L’accouchement psychoprophylactique, plus connu sous le nom d’« accouchement sans douleur », consiste en une analgésie psychologique fondée sur la théorie des réflexes conditionnés. Inventée en URSS et importée en France par Fernand Lamaze, elle se diffuse ensuite à travers toute l’Europe en dépit des résistances politiques liées à son origine. Elle remet en cause l’injonction biblique d’enfantement dans la douleur et rend les femmes davantage maîtresses de leur corps.

« Accoucher sans douleur », Couverture du magazine Regards, no 356, 1952.

Dans un xixe siècle de bouleversements idéologiques, religieux et politiques, plusieurs artistes européens réinvestissent, à partir des années 1880, la figure christique pour l’installer en plein Paris ou dans le monde rural. Ce phénomène de contemporanéisation est symptomatique des déplacements artistiques, littéraires et idéologiques à l’œuvre dans l’Europe présécessionniste. Aussi tâcherons-nous de répondre cette question posée par Zola devant Agar et Ismaël de Jean-Charles Cazin : « Pourquoi prendre des sujets bibliques et les habiller à la moderne ? »

Léon-Augustin Lhermitte, Chez les humbles, 1905, huile sur toile, H. 1.04, L. 0.90 m. The Metropolitan Museum of Art, New York.

« Fief de la virilité » dès sa codification, le football demeure un espace social privilégié de production d’une masculinité faite de force et de performance. Pourtant, il s’ouvre également aux femmes. Des années 1910 aux années 1920, se tiennent les premières rencontres de football féminin. Puis, des années 1920 aux années 1960, les dirigeants des fédérations nationales s’opposent au développement de la pratique féminine. Du milieu des années 1960 aux années 1990, le football féminin connaît un renouveau et commence à être timidement pris en compte par les instances fédérales. Enfin, depuis le début des années 2000, la pratique féminine s’affirme tandis que se développent les compétitions nationales et internationales.

Match de football féminin dans l’entre-deux-guerres à Saint-Ouen

This article discusses the Dutch contribution to the German exploitation and colonization of occupied Eastern Europe (1939-1944). Contrary to other “Germanic” countries, the Netherlands offered much support to the Nazis’ Germanization program. Shared political beliefs only offer a partial explanation: by participating, the Dutch also saw a chance to solve national issues; the occupied East offered land to Dutch farmers who had no future in their densely populated homeland and substituted the loss of the Dutch East Indies and thereby restored the nation’s colonial grandeur.

The East calls. The Netherlands East Company led by Meinoud Rost van Tonningen endeavored to incite people – especially farmers - to emigrate to - and thereby colonize and aryanize – Eatern Europe.

Entre 1750 et les années 1850, les sages-femmes européennes connaissent un processus de professionnalisation par le savoir scientifique et la scolarisation. Désormais instruites, elles obtiennent le monopole légal de l’accompagnement des naissances au détriment des accoucheuses traditionnelles, sans les faire disparaître cependant jusqu’à la première moitié du xxe siècle. La mise en œuvre d’une politique de formation massive de praticiennes diplômées qui bénéficient de la protection des États, permet de réduire sensiblement la mortalité maternelle et infantile. Elle pérennise en outre la spécificité d’une profession de santé strictement féminine jusqu’aux années 1980 et d’un champ d’intervention : la naissance. La médicalisation de l’accouchement qu’elle induit vient compléter, sans s’y substituer, la fonction d’accompagnement des mères et des nouveau-nés. Le transfert de la majorité des accouchements vers les établissements hospitaliers dans la seconde moitié du xxe siècle réduit la visibilité mais n’entame pas le rôle essentiel de ces praticiennes dans le suivi des grossesses et des accouchements.

« Madame Mitonneau, sage-femme », gravure d’Honoré Daumier (France, 1841).
Auteur-e-s

Erasmus decided in 1515 to offer a new edition of the New Testament to the Christian Europe of his time. Deeply inspired by this text, and seeking to bring about the rebirth of apostolic times, those blessed times of Christianity, he wanted to correct the Vulgate more so than offer a new translation of the work. Wishing to offer Christendom the Word of God free of the imperfections that had built up over the centuries, he imposed three requirements on his philological work: fidelity, lucidity, and purity of language. Thus for the first time in the history of Christianity, Erasmus applied to New Testament writings the rules that applied to all literary texts. However, in doing so, he triggered a shockwave throughout Christian Europe of the time, as touching the Vulgate entailed shaking up the entire secular Christian tradition. Erasmus’s New Testament in 1516 was a huge publishing success, one that ensured the eternal glory of its author, but that also tore apart Europe’s religious landscape for centuries.

S'abonner à RSS