• Français
  • English
Auteur-e-s

C’est en 1515 qu’Érasme décide de proposer une nouvelle édition du Nouveau Testament à l’Europe chrétienne de son temps. Profondément habité par ce texte et soucieux de permettre la renaissance des temps apostoliques, temps bénis du christianisme, il cherche moins à présenter une nouvelle traduction de l’œuvre qu’à corriger la Vulgate. Désireux d’offrir au peuple chrétien la Parole de Dieu libérée de toutes les scories déposées par le passage des siècles, l’humaniste s’impose alors une triple exigence dans son travail de philologue : fidélité, lucidité et pureté du langage. Pour la première fois dans l’histoire du christianisme, Érasme applique ainsi aux écrits néo-testamentaires des règles qui valent pour l’ensemble des textes littéraires. Mais, ce faisant, il déclenche un séisme dans l’Europe chrétienne d’alors puisque, toucher à la Vulgate, c’est ébranler toute la tradition chrétienne séculaire. Immense succès éditorial, le Nouveau Testament d’Érasme de 1516 assure à son auteur une gloire éternelle, mais déchire pour des siècles le paysage religieux européen.

Quentin Massys, Portrait d'Erasme de Rotterdam, huile sur toile, 1517. Galleria nazionale d'Arte Antica.