• Français
  • English

Les religieuses connaissent un essor sans précédent dans l’Europe du xixe siècle, portées autant par les réveils spirituels que par une demande sociale accrue d’instruction et de soins. Elles savent au siècle suivant relever les défis de la professionnalisation (infirmières, assistantes sociales) et investir les fronts nouveaux de l’éducation populaire et du syndicalisme. Ni cloîtrées, ni mariées, elles jouissent d’importantes capacités d’agir et s’imposent, en Europe et dans les espaces coloniaux et/ou de mission, comme des femmes de tête en mesure de négocier avec les autorités masculines. Elles sont néanmoins sensibles à la conjoncture politique qui connaît un retournement dans les années 1860, tandis que les évolutions internes de l’Église catholique (aggiornamento) comme l’évolution des sociétés européennes des années 1960 mettent à mal un mode de vie original dont les « cornettes » ont été le symbole.

Sœur infirmière. Italie, Pionensa, hôpital civil, s.d. [av. 1964].