• Français
  • English
Abraham Ortelius, « Carte de l’Europe », Civitates orbis terrarum, 1570.

La redécouverte de La géographie du Grec Ptolémée et sa traduction latine en 1409 eurent une profonde influence à la Renaissance sur la description du continent européen. La première carte de l’Europe, publiée en 1554 par Gérard Mercator, fut à l’origine d’une longue généalogie de cartes, utilisant sources antiques et contemporaines. Au-delà des aspects « progressistes » de ce nouveau modèle de représentation mesuré et projeté, l’Europe comme figure allégorique a également nourri une vaste production cartographique rappelant que les territoires de la carte sont des constructions tout autant physiques qu’intellectuelles.