• Français
  • English

Margareth LANZINGER

Margareth Lanzinger est professeure à l’université de Vienne (Autriche). Son habilitation soutenue en 2013 porte sur « La parenté administrée. Interdictions de mariage, pratiques ecclésiales et étatiques de dispenses aux xviiie et xixe siècles » (Verwaltete Verwandtschaft. Eheverbote, kirchliche und staatliche Dispenspraxis im 18. und 19. Jahrhundert), publiée en 2015. Ses recherches, dans une approche croisant l’anthropologie historique, la micro-histoire et l’histoire du genre, portent sur la parenté et le mariage dans ses aspects relationnels et matériels, l’histoire culturelle de l’administration et la fabrique des héroïnes. Elle est membre des comités éditoriaux des revues L’Homme. Z.F.G, Historische Anthropologie, Quaderni storici et la Zeitschrift für Agrargeschichte und Agrarsoziologie. Elle a récemment publié The Power of the Fathers. Historical Perspectives from Ancient Rome to the Nineteenth Century (Routledge, 2015) ; et en collaboration avec Christine Fertig, Beziehungen, Vernetzungen, Konflikte. Perspektiven Historischer Verwandtschaftsforschung (Böhlau, 2016). Elle a collaboré à l’ouvrage collectif Das Haus in der Geschichte Europas, dirigé par Joachim Eibach et Inken Schmidt-Voges (de Gruyter Oldenbourg, 2015).