Olga KONKKA

Olga Konkka, docteur en études slaves, est chargée de cours en langue et civilisation russes à l’université Bordeaux Montaigne, chercheure associée au Centre d’études des mondes moderne et contemporain (CEMMC) et post-doctorante boursière de la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Sa thèse préparée sous la direction de Maryse Dennes et soutenue en 2016 à l’université Bordeaux Montaigne analysa manuels scolaires d’histoire du xxe siècle dans la Russie postsoviétique. Sa recherche post-doctorale interroge les différentes pratiques de la transmission de la mémoire du xxe siècle en Russie, notamment dans le contexte de l’enseignement secondaire. Parmi ses publications récentes, on peut citer : « Russian internal narratives about the “Western enemy” as a barrier for reconciliation : the example of school history textbooks », dans Lily Gardner Feldman et al. (dir.), Societies in Transition. The Former Soviet Union and East Central Europe between Conflict and Reconciliation (Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 2018, p. 65-81) ; et « L’évolution de la présentation de Joseph Staline dans les manuels scolaires d’histoire en Russie, 1990-2012 », dans Jérémie Dubois et Particia Legris (dir.), Les disciplines scolaires : miroirs des évolutions contemporaines de la nation ? (Rennes, PUR, 2018, p. 105-120).