Ajaccio, panorama du port

Ajaccio, panorama du port

Pris depuis la digue qui ferme le port au nord, vers la mer, ce cliché montre au premier plan de petits navires à voile qui rappellent la présence de pêcheurs, et représente au second plan le quai L’Herminier qui le longe à l’ouest. A peu près au centre, à droite des palmiers, on voit ainsi la façade arrière de l’hôtel de ville, construit entre 1824 et 1830 par l’architecte Alphonse-Henri de Gisors. Soulignée par des arcades très étirées au rez-de-chaussée, rythmée par des baies géminées et des colonnes engagées à l’étage supérieur et couronnée par une balustrade, cette élévation de six travées ne suggère qu’imparfaitement l’ampleur de l’édifice, qu’indique en revanche la tour portant des horloges qui en marque l’un des côtés.
Parmi les autres édifices alignés le long du quai, celui situé à gauche des palmiers appartenait, comme l’indique une grande inscription, à la compagnie générale transatlantique. Conjointement avec les navires de grande dimension que l’on aperçoit sur la droite du cliché, il permet donc d’évoquer les relations lointaines qu’entretenait le port d’Ajaccio.