Edirne (Turquie), la mosquée Selimiye

Edirne (Turquie), la mosquée Selimiye

Vue ici par-dessus les toits du quartier environnant, la mosquée Selimiye domine la ville d’Edirne, à laquelle la légende portée sur la plaque de verre donne encore son ancien nom d’Andrinople. Chef-d’œuvre de l’architecte Sinan, celle-ci fut voulue par le sultan Selim II, qui lui a laissé son nom. Les travaux en furent menés entre 1568 et 1574, la pose de la coupole ayant été entreprise en août 1572 et achevée un an plus tard.
L’aspect le plus remarquable de cet ensemble s’étendant au sol sur une surface de quarante mètres sur quarante-cinq est en effet sa monumentale coupole. L’architecte souhaitait qu’elle surpasse en largeur les exemples antérieurs, et avança même avoir dépassé les dimensions atteintes à Sainte-Sophie. Cette affirmation est en fait un peu exagérée, les diamètres des deux coupoles étant en réalisé comparables (31,2 mètres). La clef de voûte culmine par ailleurs à la Selimiye à 42,5 mètres, là où l’édifice stambouliote monte à 55,5 mètres. La mosquée d’Edirne frappe néanmoins par sa verticalité, qu’accentuent les quatre grands minarets hauts de 71 mètres qui sont disposés à proximité immédiate de la salle de prière. Cet effet est ici encore souligné par le cadrage vertical qu’a adopté le photographe.
Si la mosquée elle-même est parvenue jusqu’à nous sans grande modification, ce cliché la montre enfin dans un contexte qui a depuis été bouleversé. L’espace environnant a en effet été dégagé au XXe siècle, supprimant ainsi le lien étroit entre les maisons de la ville et la mosquée qui jaillissait au-dessus de leurs toitures.