Chartres, porche sud de la cathédrale

Chartres, porche sud de la cathédrale

La légende portée sur cette plaque de verre, « Anet, porche nord de la cathédrale Notre-Dame », est bien étrange, car la ville d’Anet n’a évidemment jamais eu de cathédrale. On reconnaît toutefois sans peine ici la façade du bras sud du transept de celle de Chartres, où se développent trois importants portails, consacrés au Jugement dernier au centre, aux martyrs à gauche et aux saints confesseurs à droite. L’absence de recul ayant contraint le photographe, pour en proposer une vue générale, à se placer sur le côté gauche, l’angle de vue biais ne permet toutefois pas de considérer le détail de leurs importantes sculptures. Le cliché donne néanmoins une bonne vision d’ensemble de cette riche composition mise en place au cours de la reconstruction qui fut entreprise au tournant des XIIe et XIIIe siècles.
Sous la rose que l’on aperçoit dans la partie haute s’avance un triple porche saillant dont les arcs brisés sont portés par des supports où alternent colonnettes et éléments sculptés. Au-dessus de ces piliers, entre les toitures qui couvrent les voussures, se dressent surtout de véritables petits édicules ou tabernacles abritant des statues de rois et couverts chacun par deux pyramidions ou petites flèches. Si cet ensemble qui constitue le principal sujet de la photographie apparaît totalement dégagé, on distingue enfin à l’extrême gauche un échafaudage, signe que des travaux étaient alors en cours sur les parties voisines de la cathédrale.