« Arc de triomphe » des tombeaux des empereurs

« Arc de triomphe » des tombeaux des empereurs

Bien que la légende de cette photographie indique un « arc de triomphe », il est préférable de parler de portique. En effet, l’arc de triomphe est un type de monument caractéristique de l’Occident : très apprécié des Romains, il sert à honorer un empereur ou un chef de guerre triomphant et à marquer son passage. Dans les pays asiatiques tels que la Chine ou le Japon, on construit des portiques : appelé pailou ou paifang, il a une fonction commémorative ou décorative. Il peut être fabriqué en bois, en brique ou en pierre et la poutre médiane comporte souvent des inscriptions. On trouve généralement les portiques aux carrefours, près des temples ou des bâtiments de pouvoir, des ponts, des parcs ou encore des tombeaux, comme cela semble être le cas ici, d’après la légende. Certains portiques, comme celui qui marque le lieu des tombeaux de la dynastie Ming, sont pleins et imposants. Celui sur la photographie est plus léger et aérien et ajouré. Il comporte trois baies, dont une centrale, plus grande. Les piliers sont zoomorphes, en forme de dragon ou de lions. Au-dessus de chaque baie, une poutre sur laquelle se trouve une inscription : il s’agit généralement d’une louange en mémoire des défunts. Chaque baie est couronnée de trois pierres supportant un toit recourbé traditionnel, lui-même agrémenté d’acrotères décoratifs. Il ouvre sur un paysage de montagne.