Argentine, Gauchos

Argentine, Gauchos

Le terme gaucho désigne un gardien de troupeaux, un berger des plaines d'Amérique du sud, princpalement en Argentine, en Uruguay, au Brésil, au Paraguay, dans le sud-est de la Bolivie ou encore au sud du Chili. Il aurait pour origine le terme quechua huacchu qui signifie "orphelin, solitaire" ou encore dans la langue calo (en gitan, bohémien espagnol), gacho, qui veut dire "paysan, amant". Figure populaire importante, le gaucho fait l'objet d'une fête en Argentine, le 6 décembre, appelée Dia Nacional del Gaucho. Cette photographie de deux gauchos fait l'objet d'une mise en scène poussée : les deux hommes se font face et sont appuyés contre un arbre dans une position faussement décontractée. Ils ont le pied posé sur un crâne de bovidé, symbole de leur activité. Ils portent le costume traditionnel composé d'un poncho tissé à motifs, d'un bas (avec souvent un sur-pantalon car les gauchos dressent et montent également les chevaux), d'une écharpe et d'un chapeau pour se protéger du soleil et de la poussière de la pampa et enfin des bottes (il en existe de trois types, il semblerait en l'occurrence qu'il s'agit de botas de Porto, des bottes faîtes d'une seule pièce de cuir, sans coutures). La culture gaucho est complexe et il y a de nombreuses attributions diverses au sein de la communauté : guide, chanteur, courtier, pisteur, propriétaire, ouvrier ou encore contremaître.