Athènes - Héphaïestéion et l'Acropole

Athènes - Héphaïestéion et l'Acropole

Haut-localisation de l’histoire grecque et européenne, l’Acropole d’Athènes domine nettement les terrains environnants. Prise depuis le nord-ouest, la photographie montre certains des nombreux monuments érigés sur ce plateau rocheux. Sur la droite, les Propylées, qui en forment l’entrée, sont surmontées par la haute tour ajoutée bien plus tardivement, au xive siècle. Dite franque ou des Vénitiens, cette fortification a été détruite en 1875, le cliché ayant donc nécessairement été réalisé avant cette date. Plus loin, se détache la masse considérable du Parthénon.
En contrebas, sur une colline sensiblement moins élevée, se développe l’Héphaïestéion, dit autrefois à tort temple de Thésée. Le cliché permet de distinguer les barrières métalliques qui en fermaient l’entrée. Après avoir été une église orthodoxe grecque, ce temple du ve siècle avant Jésus-Christ hébergea de 1835 à 1874 le musée archéologique central et fut utilisé jusqu’en 1935 comme réserve d’antiquités.
La photographie donne enfin à voir dans son ensemble une vue exceptionnelle : l’Acropole et l’Héphaïestéion au milocalisation d’un paysage encore largement libre non bâti. Il est aujourd’hui impossible de réaliser un tel cliché en raison de l’urbanisation, les nombreuses constructions réduisant même considérablement les possibilités d’embrasser d’un regard un tel panorama.