Audenarde - L'Hôtel de ville, façade

Audenarde - L'Hôtel de ville, façade

Pris depuis l’extrémité orientale de la place du Marché d’Audenarde, le cliché donne à voir au premier plan presque toute la longueur de cet espace publique. L’une des rangées de maisons qui le bordent, sur la gauche, et une ligne d’arbres disposés de l’autre côté, sur la droite, conduisent le regard jusqu’à l’hôtel de ville qui en occupe le côté occidental. Cet imposant édifice a été construit au début du xvie siècle lorsque, dans un climat d’émulation entre les différentes villes des environs, les échevins voulurent disposer d’un nouveau bâtiment monumental. Ils s’adressèrent dans ce but à Hendrik van Pede, maître maçon et architecte de Bruxelles. Commencé en 1526 et poursuivi pendant une dizaine d’années, le chantier permit d’élever un grand bâtiment où s’installèrent les diverses fonctions publiques, le contrôle des poids et mesures occupant ainsi une partie du rez-de-chaussée.
Sommé par une tour-beffroi abritant une horloge, l’hôtel de ville intègre différentes citations d’autres édifices de même nature, notamment ceux de Middelburg, de Courtrai, d’Anvers, de Bruxelles et de Louvain. La façade, qui s’inscrit dans le gothique brabançon, est richement décorée, les arcs étant notamment surmontés par des fleurons et les trumeaux chargés de niches destinées à recevoir des statues. Le cliché montre que l’ensemble était toutefois déjà en mauvais état, ce qui explique qu’il ait dû être restauré dans les toutes premières années du xxe siècle. Les échafaudages visibles sur la gauche furent peut-être mis en place à cette occasion. Il a cependant été à nouveau par la suite endommagé au cours des deux guerres mondiales, et a dû à chaque fois être fortement restauré.