Bourges - Cathédrale - Portail

Bourges - Cathédrale - Portail

Siège de l’archevêché de Bourges, dont le prélat est également patriarche et primat d’Aquitaine, la cathédrale Saint-Etienne présente à l’ouest une façade où s’alignent cinq grands portails. Le cliché montre essentiellement le principal, celui du centre, ainsi que des parties des deux qui l’encadrent. Ces trois portails remontent au xiiie siècle mais apparaissent ici dans l’état défini au cours de la campagne de restauration menée entre 1840 et 1847 par le sculpteur Théophile Caudron. Divers éléments furent alors entièrement refaits, comme les deux cordons extérieurs des voussures du portail central. Les six statues qui en garnissent l’ébrasement de droite sont pour leur part anciennes, mais furent remises en place par les restaurateurs.
Au-delà de ces interventions, dont la dernière explique le caractère désormais dissymétrique de l’ensemble, cette photographie permet de détailler l’organisation de ces portails et la richesse de leurs décors sculptés. Au centre du portail principal, le trumeau porte une grande statue du Christ, due à Théophile Caudron. Plus haut, le tympan divisé en trois registres permet d’illustrer le Jugement dernier avec, en haut, le Christ-Juge. De part et d’autre, enfin, si l’on ignore quelles figures décoraient les ébrasements, les voussures abritent de nombreuses petites statues de prophètes, de martyrs, de rois, de saints et d’anges.