Bruges - Panorama pris de la tour des archers

Bruges - Panorama pris de la tour des archers

A l’extrémité orientale de la rue des Carmes, à Bruges, la maison de la Gilde de Saint-Sébastien (Schuttersgilde Sint-Sebastiaan), qui était l’un des plus importants groupes d’archers de la ville, est dominée par une chambre haute. Disposée au-dessus de son pignon occidental et desservie par un petit escalier ménagé dans une tourelle latérale, cette pièce surmontant le faîte du toit offre des vues panoramiques sur la ville.
Etant monté jusqu’à ce poste d’observation privilégié, le photographe a ici braqué son objectif vers l’est, pour proposer une image de la perspective de la rue des Carmes. On découvre ainsi sur la droite le couvent anglais, fondé en 1629, et qui est surtout signalé par le dôme de son église, construite entre 1736 et 1739 par l’architecte Hendrik Pulinx, de Bruges. De part et d’autre s’étendent les toits de la ville, que dominent les hautes façades et les clochers d’autres institutions religieuses, mais aussi le beffroi communal. Caractérisé par son plan carré puis octogonal, celui-ci est bien visible sur la gauche du cliché, alors même qu’il se trouve près d’un kilomètre plus loin. Ce symbole de la puissance de la ville s’impose en effet par ses impressionnantes dimensions, ses quatre-vingt-trois mètres de hauteur lui permettant de dépasser nettement les constructions communes et même les grands monuments qui l’entourent.