Avenue de palmiers dans le jardin botanique de Bogor

Avenue de palmiers dans le jardin botanique de Bogor

Le jardin botanique de Bogor, appelé Institut botanique de Buitenzorg (« Sans-Soucis » en néerlandais) au xixe siècle, a été fondé en 1817 sur un terrain voisin de la résidence du gouverneur général des Indes néerlandaises. Sa fonction était de rassembler en un lieu unique l’ensemble des plantes des Indes néerlandaises pour les étudier, en particulier à des fins agricoles ou médicales.
Les différentes descriptions du jardin botanique à la fin d’un xixe siècle et au début du xxe siècle permettent d’émettre l’hypothèse que cette photographie a été prise dans les jardins du palais du gouverneur qui étaient accolés au jardin botanique. Dans la description des jardins qu’il publie en 1901, Joseph Chailley-Bert signale en effet le contraste entre d’une part le jardin botanique où l’on trouve « la végétation tropicale dans toute sa force » et une « vie exubérante et prodigieuse » et d’autre part les jardins du gouverneur aux pelouses entretenues et ornés de plantes choisies et disposées à des fins ornementales.