Cauterets, cascade du Cerisey

Cauterets, cascade de Cérizet

Dans la commune de Cauterets, mais à une certaine distance au sud du bourg et à plus de trois cents mètres au-dessus de ce dernier, la cascade du Cerisey (autrefois souvent dite de Cerizet) constitue un sujet de prédilection des artistes, nombre de lithographies lui ayant été consacrées au xixe siècle. Adoptant un cadrage assez large, ce cliché donne à voir les principales dispositions du site, où l’eau serpente entre des masses rocheuses s’avançant vers le centre. Il permet surtout de prendre conscience de la vitesse de la cascade, dont le cours apparaît extrêmement fort.
Si ces aspects n’ont pas changé, la photographie a également l’intérêt de montrer les aménagements réalisés pour permettre aux visiteurs d’apprécier au mieux le site, alors que Cauterets s’était affirmé comme un important centre de thermalisme. Un panneau placé sur la roche au premier plan à droite indique ainsi le nom de la cascade tandis que, en son sommet, un pont avait été lancé au-dessus de l’eau. Ce passage était porté par des pièces de bois qui prenaient appui sur le gros bloc qui sépare en deux le cours. Cette structure, depuis détruite, se voit également sur un photochrome conservé à la bibliothèque du Congrès (Lot 13418, no. 380), que la Detroit Publishing Company proposait à la vente en 1905 : sans doute ce cliché a-t-il été pris à une date voisine.