Chenonceau - La tour des Marques

Chenonceau - La tour des Marques

Paradoxalement, ce cliché dédié à l’un des plus fameux châteaux de France n’en montre pas les parties les plus célèbres, qui commencent pourtant immédiatement sur la gauche : en se tournant légèrement de ce côté, le photographe aurait pu donner à voir l’essentiel de ce qu’il a représenté tout en permettant de bien en comprendre la position par rapport au corps de logis bâti au-dessus du Cher. Il a toutefois fait le choix d’isoler la partie la plus ancienne du château de Chenonceau, la plate-forme où se dressait la résidence fortifiée de la famille Marques. Reconstruite à partir de 1432 par Jean II Marques, celle-ci formait un carré d’une cinquantaine de mètres de côté, ceinturé par des fossés communiquant directement avec le Cher et dont des tours assuraient la défense.
Lorsque, en 1513, Thomas Bohier, général des finances de Normandie et nouveau seigneur du lieu, prit la décision de reporter le logis seigneurial dans le cours de la rivière, il fit raser l’essentiel du château existant et n’en conserva que la plus grosse des tours. Mise en valeur sur le cliché par sa position centrale, cette haute construction fut alors remaniée et dotée de nouvelles fenêtres ainsi que d’un nouveau couronnement. Il est néanmoins révélateur que Thomas Bohier, issu de la bourgeoisie de Tours, ait souhaité qu’elle reste en place à l’angle de ce qui n’était désormais que l’avant-cour de son château : cette grosse tour manifestait l’ancienneté et le statut féodal du lieu.