Chutes de St Antony - stalactites de glace

Chutes de St Antony - stalactites de glace

Les chutes de Saint Anthony étaient les seules chutes d'eau naturelles du cours supérieur du Mississippi jusqu'à ce qu'elles soient endiguées après leur effondrement en 1869, puis plus tard équipées d'une série de barrages dans les années 1950 et 1960. Les Amérindiens qui vivaient dans cette région leur avaient donné divers noms. Les Ojibwé utilisaient le terme Kakabikah (les roches coupées), les Dakotas utilisaient Minirara (les eaux bouclées) etOwahmenah (l'eau qui tombe). En 1680, les chutes furent repérées par le Père Louis Hennepin, un frère catholique français, également "découvreur" des chutes du Niagara. Hennepin les nomma chutes de Saint-Antoine d'après le nom de son saint patron saint Antoine de Padoue. Cette photographie de stalactites de glace prise en gros plan semble remplir un but plus tourné vers les sciences naturelles que vers l'ethnographie ou la géographie.