Cologne - les portails de la cathédrale

Cologne - les portails de la cathédrale

Cette photographie peut susciter le doute : en découvrant la partie haute de l’image, où la façade de la cathédrale de Cologne apparaît en nuances de gris, on peut penser voir là la reproduction d’une gravure. La représentation, en bas, des passants, des voitures et du mobilier urbain permet toutefois d’écarter cette première impression et de conclure que cette plaque de verre propose bien la reproduction d’une photographie de ce grand édifice allemand. Succédant à une cathédrale antérieure dont l’existence sur le même site est attestée dès le ive siècle, celui-ci a été construit à partir de 1248, date à laquelle en fut posée la première pierre. Le chantier, très ambitieux, fut toutefois extrêmement long et le chœur ne fut achevé qu’en 1322. Lorsque les travaux furent arrêtés en 1560, le reste de l’édifice était en bonne partie réalisé, mais n’était pas terminé. L’achèvement n’en fut finalement entrepris qu’en 1842. Le roi Frédéric-Guillaume IV vint alors poser la première pierre, ce chantier prenant une véritable valeur identitaire pour le royaume de Prusse puis, à partir de 1871, pour l’empire allemand. Conduit par l’architecte Ernst Friedrich Zwirner, il fut achevé en 1880, les flèches de la façade culminant alors à 157 mètres de hauteur. Le photographe n’a pas cherché à donner ici à voir l’ensemble de cette prodigieuse élévation, mais a préféré proposer une vue plus détaillée, permettant notamment de voir les différents portails. Celui du sud (à droite), dit de Saint-Pierre, comprend d’importantes sculptures de la fin du xive siècle, mais les autres ne datent que du xixe siècle.