Concarneau - bateaux et remparts de la ville close

Concarneau - bateaux et remparts de la ville close

Exact opposé de l’autre photographie de Concarneau que renferme le fonds Colbert, ce cliché est pris depuis le quai Pénéroff et montre l’angle sud-ouest de la ville close. Cette île de Conq, îlot détaché au sein de l’estuaire du Moros, offre des défenses naturelles indéniables, que différentes grandes campagnes de fortification se sont employées à renforcer. Les fortifications élevées au cours du Moyen Âge ont ainsi été remaniées au xve siècle puis encore renforcées au xvie siècle, notamment autour de la porte d’entrée occidentale. Vauban reprit encore ce côté au cours des travaux qu’il mena à Concarneau entre 1692 et 1699, et fit également supprimer les toitures des tours pour pouvoir y disposer des pièces d’artillerie. C’est ainsi qu’apparaît sur le cliché la tour du Gouverneur, qui flanque l’entrée au sud et qui jouxte la maison du gouverneur, dont on aperçoit la toiture. On distingue également plus loin, sur la droite, la tour de la Fortune qui est disposée au centre du front méridional.
De nouvelles modifications ayant été réalisées au xviiie puis au xixe siècle, notamment par la mise en place de créneaux de fusillade, cette photographie n’illustre pas un moment précis de l’histoire de la fortification. Plus qu’une solution défensive, elle rappelle l’importance stratégique qu’eut longtemps Concarneau, à mi-chemin entre Lorient et Brest.