Etretat, la falaise d’Aval, l’Aiguille et le fort de Fréfossé

Etretat, la falaise d’Aval, l’Aiguille et le fort de Fréfossé

Les falaises d’Etretat en Normandie jouissent d’une grande célébrité à travers le monde et ont été représentées ou décrites par de nombreux peintres et écrivains. Cette photographie en montre un des points les plus célèbres, la falaise d’Aval et l’Aiguille qui lui fait face.
Au sommet de la falaise se trouve le fort de Fréfossé, une architecture néogothique prenant la forme d’une réduction de château fort. L’existence éphémère de cet édifice, construit dans les années 1890 et détruit en 1912, permet de dater la photographie avec une certaine précision. Cette architecture d’agrément, positionnée de manière à bénéficier des points de vue en direction de la mer et de la terre, a été édifiée pour la famille Dubosc, une riche famille établie à Etretat et dans les environs vers 1900. La famille Dubosc possédait également le château de Fréfossé qui a donné son nom au fort.
Le fort de Fréfossé est peu mentionné dans la littérature contemporaine. Il est décrit dans un roman de Maurice Leblanc mettant en scène Arsène Lupin publié en 1909, L’Aiguille creuse.