Fontainebleau - L’étang des Carpes, son pavillon et la cour de la Fontaine

Fontainebleau - L’étang des Carpes, son pavillon et la cour de la Fontaine

L’étang des Carpes, qui jouxte le château de Fontainebleau au sud, a été une première fois aménagé par François Ier, qui fit revêtir ses berges de maçonnerie dans les années 1530. La toute petite île disposée au centre de ce lieu voué à la détente et à l’agrément fut dotée d’un pavillon dans les années 1660, à la demande de Louis XIV. Ce petit édifice, auquel on ne peut accéder qu’en barque, a été restauré entre 1811 et 1813 par Napoléon Ier, qui lui donna l’aspect visible sur la plaque de verre. La légende que porte cette dernière le nomme « le secret », mais ce nom, s’il donne bien à comprendre l’isolement de cette petite retraite, n’est pas usuel.
La photographie montre également, à l’arrière-plan sur la gauche, une partie de la cour de la Fontaine. On y voit notamment l’aile de la Belle Cheminée, œuvre de l’artiste italien Primatice achevée en 1571. Henri IV fit prolonger cette cour par un jardin disposé sur une plate-forme prise dans l’étang, mais cette création fut supprimée sous Louis XIV.