Granville - le port

Granville - le port

Depuis sa fondation au xve siècle, Granville est tournée vers la mer et s’est affirmée comme un port important. Certains de ses habitants s’adonnèrent en temps de guerre à la course, mais Granville dut surtout jusqu’au début du xxe siècle une bonne part de sa prospérité à la pêche, notamment à la morue. Les grands quais maçonnés visibles au premier plan du cliché signalent l’ampleur des activités maritimes et commerciales de ce port normand, qui comptait au xixe siècle une trentaine d’armateurs. Sa situation, le goût pour les bains, l’arrivée du chemin de fer et son Salon des bains, auquel succéda un casino, lui assurèrent également un nouveau développement touristique. Le fort dénivelé visible à l’arrière-plan, sur la droite, rappelle enfin le passé militaire de Granville : c’est ce rocher, dominé par la tour et la flèche de Notre-Dame-du-Cap-Lihou, qui a fait de ce site un point stratégique. La valeur militaire qu’on lui prêta longtemps est également attestée par le grand bâtiment établi sur la pente, au centre de l’image : partie de la caserne du Roc, créée au xviie siècle, il fut construit à partir de 1876 pour héberger une partie de la garnison.