Haï Phong, le port

Haï Phong, le port

Cette photographie est une vue générale du port de Haïphong, au Vietnam. En 1900, on pouvait lire : "La ville de Haiphong est la 1ere que l'européen rencontre sur la terre Tonkinoise.  Haiphong est le grand port actuel de notre conquête. C'est par là que pénètrent toutes les marchandises d'Europe, de Chine etc.. et c'est par là que tout voyageur doit passer, pour diverger  ensuite à l'intérieur du Tonkin. Son développement s'est effectué avec une rapidité sans égale, et bien qu'il soit à environ 20 milles de la mer, il n'en reste pas moins le véritable entrepôt de la colonie."En effet, la ville doit son essor au développement du port : en quelques années, le terrain a été assaini, les marécages comblés et des des habitations construites par les colons européens, tant est si bien qu'il devient un lieu de transit principal. C'est en 1874 que les Annamites (nom ancien des Vietnamiens) cèdent ce terrain aux colons. On distingue ici une forte affluence d'embarcations : jonques chargées de denrées (riz), bateaux à vapeur, etc. Mais le port s'envase facilement et fait l'objet d'analyses sérieuses au XXème siècle. Il sera finalement conservé en raison de sa position stratégique. On y exporte des cérales, du charbon et du ciment, mais également du saumon, du zinc, de l'étain, de la laque, du jonc manufacturé, de l'essence de badiane et des peaux brutes.