Ile de Délos - Terrasse des Lions

Ile de Délos - Terrasse des Lions

Au sein des sites archéologiques de Délos, le groupe de lions sculptés que montre cette photographie compte parmi les ensembles les plus célèbres. Ces œuvres en marbre de Naxos représentent des animaux aux corps très étirés et d’une maigreur frappante, chacun ayant même trois côtes visibles non loin de ses membres postérieurs, comme permet de le voir le cliché. Ces choix stylistiques permettent de les dater de la fin du viie siècle avant Jésus-Christ tandis que les vestiges connus, parmi lesquels un corps presque entier transporté dès le xviiie siècle à Venise, attestent qu’ils étaient à l’origine au moins au nombre de neuf, et peut-être même seize.
La photographie n’en montre que trois, mais a l’intérêt de donner à voir leur état à la fin du xixe siècle ou au début du xxe. Les lions apparaissent en effet à même le sol, supportés par de simples blocs de pierre remplaçant les pattes disparues. En contrebas, on peine par ailleurs à repérer des traces des murs de soutènement de la terrasse qui, compensant la légère pente du terrain, portait jadis ces sculptures. Si l’on comprend donc que la légende de la plaque de verre fasse seulement état de l’« avenue des Lions », la voie qui longeait autrefois à l’est la Terrasse des Lions et qui était bordée de l’autre côté par un sanctuaire et cinq magasins apparaît tout aussi difficilement lisible.
Le cliché montre en revanche six personnes réparties autour de ces vestiges antiques. Leurs vêtements comme leurs attitudes les désignent comme des touristes venus contempler cet élément insigne du patrimoine de Délos, cette photographie illustrant ainsi le développement du tourisme archéologique.