Japon - un jardin japonais

Japon - un jardin japonais

Au Japon, l’aménagement des jardins est assimilé à un art véritable, au même titre par exemple que la calligraphie ou la culture des bonsaïs dont il partage certains codes, notamment l'art du déséquilibre comme garantie d'harmonie. Le principe du jardin japonais repose sur une idéalisation de la nature tout en limitant les artifices. Il existe des jardins dits secs ou « jardins zen », composés de rochers, mousses et graviers, et des jardins de mousse. De grands principes y sont donc respectés tels que : la perspective, la miniaturisation, la dissimulation (tout le jardin ne doit pas se révéler d'un seul coup d'oeil, l'asymétrie...le tout emprunt d'un symbolisme important (en rapport avec le shintoïsme). Sur cette photographie, on retrouve plusieurs éléments clefs du jardin japonais : l'eau, un pont, un chemin tracé, des collines et des rochers.