Le courant du Diable - Bosphore

Le courant du Diable - Bosphore

Le Bosphore est le détroit qui relie la mer Noire à la mer de Marmara et qui marque avec les Dardanelles la limite entre le continent asiatique et le continent européen. La photographie représente le courant du diable, un des courants très forts qui parcourt le détroit. Le courant général porte toujours de la mer Noire vers la mer de Marmara mais rend la navigation à voile particulièrement difficile. De plus, les coudes et les sinuosités du détroit créent des remous qui rendent la tâche ardue aux marins. Dans la partie la plus resserrée, que l'on aperçoit sur cette photographie, entre Rouméli Hissar et Anatoli Hissar (les vieilles forteresses turques d'où Mahomet II assiégea Constantinople), la vitesse peut atteindre 7 à 9 kilomètres à l'heure. Le Bosphore ressemble alors à un véritable torrent et les Turcs l'appellent Cheitan Akandisi, "le courant du Diable". Les Grecs eux disaient Mega reuma, "le grand courant". On distingue quelques embarcations, majoritairement à voile.