Le Puy-en-Velay, vue générale

Le Puy-en-Velay, vue générale

Disposée au sud-est du Massif central, la ville du Puy-en-Velay est marquée par d’impressionnants pitons rocheux, d’origine volcanique. Adoptant un cadrage large, ce cliché pris depuis le sud-est fournit une bonne illustration de sa topographie tout en donnant à voir différents témoins de son histoire.
Au deuxième plan sur la gauche, il montre en effet les toits, la couverture des bas-côtés et les deux tours de façade de l’église des Carmes. Ceux-ci, qui s’étaient implantés dans la ville dès le xiiie siècle, y firent bâtir au xive siècle cet édifice, dont la façade ne fut toutefois réalisée qu’entre 1863 et 1867. Plus loin, le creux du Dolaizon n’est pas directement visible mais se devine aisément, le terrain marquant alors une forte pente jusqu’au site de la cathédrale Notre-Dame-de-l’Annonciation. Celle-ci est visible à peu près au centre de la photographie, où l’on reconnaît le tambour et le dôme qui surmontent la croisée du transept ainsi que, légèrement plus près sur la droite, le haut clocher indépendant de cinquante-six mètres de hauteur qui l’accompagne.
Sur la droite, enfin, et en dépit d’un contraste assez faible, on discerne la grande statue de Notre-Dame-de-France. Cette œuvre monumentale, haute de seize mètres, a été dressée sur le piton nommé rocher Corneille, qui culmine lui-même à 757 mètres d’altitude. Réalisée en fonte de fer entre 1854 et 1860 d’après un projet établi par Jean-Marie Bonassieux, cette image de la Vierge Marie domine depuis la ville du Puy-en-Velay.