Le Tréport - Ville et falaises

Le Tréport - Ville et falaises

Pris depuis le nord, depuis l’actuelle rue Albert-Cauet, ce cliché montre au premier plan le port du Tréport, où de petits voiliers attendent la remontée des eaux. Comme l’indique le titre porté sur la plaque de verre, le principal sujet en est toutefois la ville qui se détache au second plan, au-delà des quais maçonnés. Les maisons y jouxtent d’autres édifices dont de grandes inscriptions indiquent la fonction, une enseigne désignant notamment à l’extrême droite l’hôtel de Rouen.
Cet ensemble de constructions est dominé par l’église Saint-Jacques, qui s’impose non seulement par sa masse imposante mais encore par sa position en hauteur. Construite notamment aux xive et xvie siècles, elle a en effet été juchée sur une terrasse naturelle reliée au port par un escalier de soixante-treize marches. Elle ne se trouve pourtant qu’à mi-hauteur des sommets qui se dressent au-delà et qui apparaissent sur la droite du cliché. Si celui-ci ne montre pas le véritable à-pic qui en forme l’extrémité, il permet donc de comprendre la topographie particulière du site, où le port s’avançant dans la terre est immédiatement dominé par de hautes falaises.