Londres, Buckingham Palace

Londres, Buckingham Palace

Résidence officielle de la monarchie britannique depuis le règne de Victoria (1837-1901), Buckingham Palace tire son nom de John Sheffield, duc de Buckingham et Normanby, qui acquit le site en 1698 et y fit bâtir cinq ans plus tard une grande demeure. Acquise par le roi Georges III en 1761, la propriété fut utilisée comme une résidence privée, notamment par la reine Charlotte. Le roi Georges IV y fit entreprendre à partir de 1826 d’importants travaux conçus par l’architecte John Nash, auquel succéda ensuite Edward Blore. C’est également à ce dernier que revint le dessin de la nouvelle façade orientale, qui fut élevée à la demande de la reine Victoria entre 1847 et 1850 et qu’illustre ce cliché. Encadrée par deux avant-corps de chacun trois travées, cette longue élévation est centrée autour d’un frontispice de cinq travées que signale son complexe couronnement.
Cette grande composition subsista jusqu’au règne de Georges V qui, en 1913, chargea sir Aston Webb de remanier la façade orientale. Tout en conservant les principales masses, l’architecte adopta un dessin beaucoup plus monumental, avec des arrière-corps rythmés par des pilastres et des avant-corps soulignés par des colonnes – engagées sur les côtés – et couronnés par des surcroîts dont les grandes lignes horizontales contrastent avec les formes plus découpées dont ce cliché conserve le souvenir.