Londres : intérieur de l'abbaye de Westminster

Londres : intérieur de l'abbaye de Westminster

Vu ici depuis l’ouest, le vaisseau central de l’abbatiale de Westminster présente une élévation à trois niveaux où se superposent grandes arcades, triforium et fenêtres hautes. Adoptée au xiiie siècle lors de la reconstruction ordonnée par Henri III, cette disposition fait écho à celles mises en place dans de grands édifices gothiques construits auparavant en France, dont notamment l’abbatiale de Saint-Denis ou la cathédrale d’Amiens.
La photographie, prise en vue frontale à mi-hauteur, permet de saisir cette organisation et de bien percevoir l’élan vertical de l’édifice, mais ne favorise guère l’appréhension des détails et solutions précisément mises en œuvre. Elle montre en revanche clairement la clôture qui marque la distinction entre la nef et le chœur liturgique. Cette séparation a été aménagée par Nicholas Hawksmoor en 1728 mais très fortement remaniée en 1834 par Edward Blore, qui l’a ornée d’importants arcs brisés richement décorés, d’un grand gâble aux rampants animés par des crochets, et de hauts pinacles. Les deux arcs latéraux surmontent deux monuments réalisés en 1731 et 1733 par Michael Rysbrack d’après les dessins de William Kent, celui de gauche étant dédié à Isaac Newton et celui de droite à Lord Stanhope.