Londres, Kensington Gardens, extrémité nord de la Serpentine River

Londres, Kensington Gardens, extrémité nord de la Serpentine River

Les jardins de Kensington, à Londres, constituaient jadis un complément direct du palais du même nom, propriété des souverains britanniques. Cet espace d’agrément fut d’ailleurs aménagé dans les années 1720 et 1730 à la demande de la reine Caroline, épouse de Georges II, qui confia ce travail à Henry Wise et Charles Bridgeman. C’est notamment alors que fut formée la Serpentine, vaste lac de forme allongée qui, traversant une bonne partie d’Hyde Park et des Kensington Gardens, trace depuis le sud-est une large courbe se terminant au nord en face de Paddington.
Pris depuis la rive occidentale et regardant vers le nord, ce cliché en montre l’extrémité septentrionale, désignée comme la Long Water. Au bout de cette étendue d’eau a été ajouté dans les années 1860 un jardin plus formel, voulu par le prince Albert et conçu par James Pennethorne. La photographie montre les balustrades rythmées par des vases qui ferment cet espace ainsi que les jets d’eau aménagés dans les différents bassins qu’il renferme. Au centre se distingue en outre un pavillon composé d’un unique rez-de-chaussée, œuvre de sir Charles Barry.
Les mêmes éléments sont également visibles sur un autre cliché du fonds Colbert, pris à peu de choses près depuis le même emplacement, mais qui ne montre pas la barrière à moitié arrachée qui apparaît au premier plan de celui-ci.

A voir aussi : Londres, vue à Kensington Garden