Metz, le pont et la basilique Saint-Vincent

Metz - le pont de Metz et St Vincent

La légende portée sur cette plaque de verre est trompeuse : on y voit certes la basilique Saint-Vincent, mais celle-ci n’apparaît en fait qu’à l’arrière-plan, sur la droite, où l’on devine plutôt que l’on ne voit les deux petites tours jumelles et le vaisseau de ce qui était autrefois une église abbatiale et ne devint basilique qu’en 1933. La flèche qui s’impose de l’autre côté de la photographie est celle du temple de garnison. Après la défaite de 1870 et l’installation d’une garnison allemande, les autorités ordonnèrent en effet la construction d’un localisation de culte de grandes dimensions. Les plans en furent conçus par l’architecte Buschmann, tandis que le chantier en était confié à Henrich Rettig, inspecteur des constructions de la garnison. Commencé en 1875 et inauguré en 1881, il fut implanté non loin de la vieille ville, rivalisant ainsi avec la cathédrale Saint-Étienne à laquelle il opposait les quatre-vingt-dix-sept mètres de sa tour, dont le dessin renvoie aux grandes constructions gothiques allemandes.
Désaffecté au lendemain de la Première Guerre mondiale, le temple fut dans sa plus grande partie détruit après 1946 suite à un incendie, seule la tour étant conservée.