Mexique – la grande pyramide à Izamal (Yucatán)

Cette plaque de verre se trouve être le contretype d’un ancien cliché réalisée par le célèbre explorateur et archéologue Désiré Charnay. Au cours d’une exploration scientifique s’étant déroulée entre 1857 et 1860, il fut le premier à photographier la pyramide d’Izamal dans le Yucatán. Le cliché est pris depuis la hacienda qui a fut érigée sur les ruines du site et qui porte aujourd’hui le nom de Pueblo Magico (Village Magique). Cette photographie fut choisie par Charnay pour illustrer son ouvrage, préfacé par Viollet-le-Duc et publié en 1862 : Mexique - Cités et ruines américaines ; Mitla, Palenque, Izamal, Chitzen – Itza, Uxmal. Elle est reproduite sous le titre « Planche 23 : Grande Pyramide à Izamal, Chitzen Itza dans le Yukatan – Mexique ».

Il est surprenant de remarquer qu’un demi-siècle plus tard, cet ensemble photographique appartenant à une exploration réalisée dans le cadre d’une mission financée par le gouvernement reste encore la référence archéologique la plus importante. Ceci s’explique principalement par la forte présence de Désiré Charnay dans le monde scientifique au cours de la seconde moitié du xixe siècle. Ce dernier, particulièrement actif dans la Société de Géographie, prononça plusieurs conférences sur le Mexique, notamment entre 1881 et 1882. Ces conférences étant accompagnées de projections lumineuses, les clichés de Charnay furent transposés sur plaques de verre plus de vingt ans après leur réalisation sur le site. Molténi étant chargé de cette opération, une importante collection de plaques de verre de Désiré Charnay se trouve par conséquent dans les collections de la Société française de Géographie, parmi lesquelles un exemplaire similaire à celui du fonds Colbert (Bibliothèque nationale de France, département Société de Géographie, SG XGD-77) ; exemplaire qui fut reproduit et diffusé plus tard par Radiguet et Massiot, beau-fils de Molténi qui, cette fois-ci, ne mentionne plus le nom de l’explorateur.