Moscou, église commémorative du Christ-Sauveur

Moscou, église commémorative du Christ-Sauveur

Vue sur ce cliché depuis la rive sud de la Moskova, cette imposante église trouve son origine dans le souhait de l’empereur Alexandre Ier de rendre grâce à Dieu après la fin de la guerre contre la France napoléonienne et l’échec de l’invasion de la Russie. Ce projet élaboré en 1814 fut engagé mais le chantier rencontra de si grandes difficultés qu’il fut finalement interrompu. L’idée fut reprise par le nouvel empereur Nicolas Ier, frère cadet d’Alexandre Ier, à l’initiative duquel un nouveau projet fut élaboré à partir de 1831 par l’architecte Constantin Andreïevitch Thon. La construction fut commencée en 1831 sur un site différent de celui choisi dans les années 1810, plus proche du cœur historique de la ville et notamment du Kremlin. Le chantier, considérable, ne fut achevé qu’en 1883 et la photographie montre donc sans doute l’église peu de temps après la fin de sa construction.
La comparaison avec les autres constructions qui se déploient à l’arrière-plan de cette image permet de mesurer l’ampleur de l’édifice, culminant à cent deux mètres de haut. Empruntant des éléments à l’architecture byzantine orthodoxe et aux édifices russes du Moyen Âge, le dessin des élévations avait en outre été conçu pour faire écho à l’histoire nationale. Cette grande église commémorative était d’ailleurs entourée par une galerie où figuraient plus de cent cinquante inscriptions rappelant les victoires remportées sur Napoléon, les noms des soldats tués dans ces opérations et les traités conclus par la Russie.
Si la comparaison entre le cliché et une vue actuelle semble montrer que cet ensemble n’a guère été modifié, cette impression est particulièrement trompeuse. Edifice particulièrement symbolique, l’église du Christ-Sauveur a en effet été rasée dans les années 1930 par ordre du gouvernement soviétique afin de construire à son emplacement un palais des Soviets qui devait être couronné par une grandiose statue de Lénine. La Seconde Guerre mondiale ayant entraîné l’ajournement de ce projet, l’espace fut finalement affecté à une piscine avant qu’il ne soit finalement décidé de reconstruire l’église, ce qui a été fait entre 1993 et 1997.