Moscou - le musée national d’Histoire sur la place Rouge

Moscou - le musée national d’Histoire sur la place Rouge

Ce cliché est simplement légendé « Moscou : la place Rouge » mais, s’il a bien été pris sur ce fameux espace public, il n’en montre qu’une petite partie et ne permet donc pas de véritablement l’appréhender. Le principal sujet de la photographie est en fait manifestement l’édifice qui apparaît au centre et qui occupe l’extrémité nord-ouest de la place. Siège du musée national d’histoire, il a été construit entre 1874 et 1883 par le peintre et architecte Vladimir Ossipovitch Sherwood et par l’ingénieur Anatoli Sémionov. Pour ce grand bâtiment consacré, comme son nom l’indique, à l’histoire de la Russie, les deux concepteurs ont adopté un style dit pseudo-russe, qui s’écartait des formes et dispositions classiques au profit d’un retour à des solutions empruntées à l’architecture russe ancienne. La façade que reproduit le cliché fait ainsi écho, par ses tours dont certaines sont surmontées de couronnements trapus dits chatiors, à la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux qui lui fait face à l’autre bout de la place, tandis que le choix de la brique et les deux fines flèches renvoient au Kremlin.
Cette vieille et grande forteresse se dresse en effet au sud-ouest de la place Rouge, dont elle forme l’un des deux plus longs côtés. On reconnaît d’ailleurs sur la gauche du cliché la tour Nikolskaya, élevée dans les années 1490 et qui forme l’une des entrées de l’ancienne résidence officielle des tsars.