Moscou. Les quais et l’église du Sauveur

Moscou. Les quais et l’église du Sauveur

Prise depuis l’intérieur du Kremlin, cette photographie montre au premier plan sur la gauche la tour Taïnitskaïa et, plus loin sur la droite, la tour Vodozavodnaïa, deux des ouvrages qui défendent la courtine établie au sud de cette forteresse. Celle-ci longe de ce côté la Moskova, dont le large cours est bien visible au second plan. Si, l’on en aperçoit le quai au-delà des arbres qui entourent l’enceinte de la citadelle, le principal sujet de ce cliché est, comme le suggère la légende, l’église commémorative du Christ-Sauveur.
Représentée ici à l’arrière-plan, celle-ci a été voulue en 1814 par l’empereur Alexandre Ier, en témoignage de gratitude après la défaite de Napoléon. D’abord envisagée sur un autre site, cette construction ne fut toutefois entreprise qu’en 1837 par la volonté du nouvel empereur, Nicolas Ier, qui en confia la charge à l’architecte Constantin Andreïevitch Thon. Celui-ci dessina un édifice monumental, qui avec ses cent deux mètres de haut rivalise avec les plus grandes cathédrales des capitales européennes. Le dessin même du bâtiment fut d’ailleurs conçu pour en faire un manifeste de l’architecture religieuse russe et les formes en furent donc puisées dans la tradition nationale issue du Moyen Âge.
Cette photographie montre l’édifice tel qu’il fut achevé en 1883. Celui-ci fut toutefois rasé dans les années 1930 par ordre du gouvernement soviétique, qui se proposait de construire à cet emplacement le palais des Soviets, monument emblématique qui devait être couronné par une immense statue de Lénine. Interrompu par la Seconde Guerre mondiale, ce projet ne fut toutefois jamais mené à bien et l’église du Christ-Sauveur fut finalement reconstruite à l’identique ou presque entre 1993 et 1997.