Munich - Propylée

Munich - Propylée

À l’ouest de la Königsplatz, le Propylée constitue l’une des anciennes entrées de la ville de Munich. Cette imposante réalisation a été élaborée par l’architecte Leo van Klenze dès la fin des années 1810, mais la construction ne lui en a été officiellement commandée qu’en 1846. Les révolutions de 1848 entraînèrent un nouveau report du chantier, mais celui-ci fut finalement achevé en 1862. L’édifice existe encore, mais les dispositions actuelles diffèrent assez sensiblement de celles que montre le cliché. On voit en effet nettement sur la droite le mur qui prolongeait cette porte monumentale et interdisait le passage sur ses côtés. Pour entrer ou sortir de la ville, il fallait donc passer au travers de la porte elle-même, entre les colonnes centrales. Aujourd’hui, au contraire, des bornes de pierre interdisent l’accès à ce passage, tandis que deux voies ont été tracées de part et d’autre du bâtiment pour permettre aux voitures de le contourner.
Encadrée par deux pavillons monumentaux, la porte prend la forme d’un portique à six colonnes d’ordre dorique sans base. Le choix de cet ordre grec fait évidemment écho à celui du nom qui fut donné au monument, le terme de Propylée renvoyant directement à l’entrée de l’Acropole d’Athènes. Dues à Ludwig von Schwanthaler, les sculptures qui ornent le grand fronton sont en outre dédiées à la guerre d’indépendance de la Grèce. Depuis 1832, le souverain de ce jeune État était en effet Otto, second fils de Louis Ier, roi de Bavière. En commandant la construction de cette porte, ce dernier entendit donc célébrer l’accession de son fils au trône hellène. Même après son abdication en 1848, il s’attacha d’ailleurs à faire achever ce monument qui commémorait tant les liens entre la Bavière et la Grèce que le succès de sa dynastie.