New York - Cinquième avenue

New York - Cinquième avenue

L’une des artères les plus huppées et les plus chères du monde, la Cinquième avenue est l’un des sites les plus emblématiques de New-York. Elle s’est progressivement affirmée au milocalisation du xixe siècle comme l’un des secteurs préférés de la bonne société de la ville, qui y fit construire de grandes demeures. C’est cette première génération de luxueuses résidences qu’illustre ce cliché, qui montre au premier plan, sur la gauche, la maison 857 Fifth Avenue, à l’angle de la 67th Street. Propriété de George Jay Gould, fils de Jay Gould et important financier actif notamment dans le domaine du chemin de fer, cet édifice était agrémenté sur l’angle d’une tourelle rythmée par des garde-corps maçonnés, présentait au rez-de-chaussée des baies en arc brisé et était garni à l’étage de fenêtres surmontées de larmiers, le tout étant conçu dans un style renvoyant à l’architecture de la fin du Moyen Âge. Si la photographie ne permet pas de les détailler, les maisons suivantes apparaissent conçues dans la même esthétique.
La cohérence qui s’en dégage résulte toutefois d’une volonté du photographe, qui a choisi un cadrage ne montrant pas la maison voisine (858 Fifth Avenue). De cette demeure construite dans les toutes dernières années du xixe siècle par la firme Schickel & Ditmars pour Isaac Stern et ensuite habitée par Thomas Fortune Ryan, on ne voit en effet sur la photographie que la chaîne d’angle, qui témoigne du recours à un style néo-Renaissance bien différent de celui qui caractérise la rangée de résidences visibles sur le cliché. Rapidement jugé démodé, cet ensemble fut progressivement remplacé, la maison de George Jay Gould étant ainsi reconstruite par Horace Trumbauer dès 1907.