Nîmes - intérieur des arènes

Nîmes - intérieur des arènes

Edifié à la fin du Ier siècle sur le modèle du Colisée (achevé en 80), l’amphithéâtre de Nîmes, communément appelé « Les arènes de Nîmes », est un des plus importants vestiges du passé gallo-romain de la ville. Le plan de l’édifice, composé de deux niveaux de soixante arcades chacun et d’un attique, est très proche de celui de l’amphithéâtre d’Arles dont plusieurs photographies sont présentes dans le fonds Colbert.
Cette vue montre les gradins de l’amphithéâtre, dont la partie basse a été restaurée et la partie haute a disparu. Cet état de l’édifice résulte des multiples restaurations entreprises à partir du xixe siècle pour le réhabiliter : durant les périodes médiévale et moderne, l’amphithéâtre a été fortifié puis transformé en un quartier d’habitation. Le dégagement de l’édifice a été entrepris au xixe siècle, les travaux les plus importants ont eu lieu sous le Premier Empire et le Second Empire.
A l’arrière-plan, le clocher de l’église Sainte-Perpétue et Sainte-Félicité est visible, cette église a été construite entre 1852 et 1864. Les plans de l’édifice sont l’œuvre de l’architecte Léon Feuchère (1804-1857).