Olympie - temple d’Héra

Olympie - temple d’Héra

La légende portée sur la plaque de verre, qui précise « Olympie : temple de Jupiter », contient une double erreur. Jupiter étant une divinité romaine, il aurait fallu indiquer pour ce monument grec « temple de Zeus », mais cette identification même aurait été erronée. Ce cliché représente en effet en réalité le temple d’Héra, qui s’étend un peu plus au nord sur le même site d’Olympie. Outre que la pente visible sur la gauche ne correspond pas au relief du terrain où prend place le sanctuaire dédié à Zeus, le monument lui-même est en effet identifiable sans risque d’erreur : parmi d’autres caractéristiques, on reconnaît par exemple le fragment de colonne visible au premier plan sur la gauche, qu’identifie la saignée qui y a été creusée.
Le temple construit au vie siècle avant Jésus-Christ apparaît sur la photographie dans un état sensiblement différent de celui visible aujourd’hui. De nombreuses pierres en provenant l’entouraient en effet encore dans le plus grand désordre. Cette image est donc vraisemblablement antérieure aux travaux menés par Georg Kawerau, qui en releva deux colonnes en 1886-1890 et en entreprit une restauration en 1905.