Oran près de la route de Mers-el-Kébir

Oran près de la route de Mers-el-Kébir

Ce cliché a été pris depuis la route qui relie les villes d'Oran et de Mers El Kébir, en Algérie. Les deux villes sont distantes d'une dizaine de kilomètres à peine. Mers El Kébir est une ville portuaire de la mer Méditerranée située sur le golfe. Elle fut d'abord un port romain avant de devenir un arsenal naval almohade au XIIe siècle. Elle fut dominée par les seigneurs zianides de Tlemcen au XVe siècle avant de finalement devenir un centre de piraterie aux alentours de 1492. Elle fut occupée par les Espagnols qui en prirent possession en 1505 et la gardèrent jusqu’à la cession d'Oran et de Mers el-Kébir en 1792. Les Français l'occupèrent en 1830, agrandirent le port en 1868 et le dotèrent du phare Saint-André. Surnommée "la radieuse", Oran est la deuxième plus grande ville d'Algérie. Fondée en 902 par les Andalous, elle connaît une succession de dynasties arabo-berbères. Occupée par les Espagnols en 1509, elle est définitivement reconquise en 1792 par le bey Mohammed El Kebir et devient le siège du beylik de l'Ouest. Pendant la colonisation française, elle connaît un développement rapide et prospère. Après l'indépendance, elle demeure la capitale économique de l'ouest du pays et le principal centre financier, commercial et industriel. Le clocher visible au loin ressemble à celui de la gare ferroviaire.