Ottawa - Palais du Parlement

Ottawa - Palais du Parlement

À la suite de la désignation d'Ottawa en tant que capitale de la province du Canada, l'Assemblée législative octroie 75 000 livres pour la construction d'un édifice parlementaire. Ce sont les architectes Thomas Fuller et Chilion Jones qui remportent le concours du meilleur projet. De style néo-gothique, l'édifice emprunte également à d'autres inspirations : flamande pour la longue façade gothique (comme à Ypres) et la tour Victoria conçue comme un beffroi, symbole de l'indépendance du pouvoir civil dans l'Europe médiévale ; française pour la conception des toitures mansardées et des pavillons insérés dans les ailes du bâtiment (comme au Louvre) ; anglaise pour la bibliothèque et de très nombreux détails architecturaux et décoratifs. Le choix d'un édifice à l'architecture néogothique, plutôt qu'un style inspiré du néoclassicisme alors en vogue aux États-Unis, est un symbole des liens qui unissent toujours le Canada à la Grande-Bretagne, où le palais de Westminster vient d'être reconstruit dans ce même style. La construction débute en 1859 et s'étalera sur près de vingt ans. Les parlementaires s'y installèrent dès 1866. Un incendie ravage le bâtiment en 1916 et les sessions ne peuvent reprendre qu'en 1920. Sur ce cliché, on distingue l'édifice central et la chapelle, à gauche.