Panorama de Saint-Pierre après l’éruption de la montagne Pelée en 1902.

Panorama de Saint-Pierre après la catastrophe

Cette vue historique fut réalisée en mai 1902, peu de temps après la destruction de la ville de Saint-Pierre par une nuée ardente, suite à l’éruption de la Montagne Pelée. La catastrophe eut lieu le 8 mai 1902 ; elle fut terriblement dévastatrice, entre 28 000 et 30 000 personnes ont alors péri en quelques minutes. S’il s’agit d’une catastrophe naturelle, ce fut également un désastre politique, Louis Mouttet, alors gouverneur de la Martinique, ayant refusé d’évacuer la population pour permettre le bon déroulement des élections législatives. Cette décision provoqua l’indignation de la presse internationale.

La nuée ardente occasionna un raz de marée qui coula les navires ancrés dans la rade. La photographie a été réalisée rapidement après le drame puisqu’apparaît encore sur le cliché la fumée dense résultant de l’incendie de la ville au centre de laquelle se détache la silhouette noircie du fort. Dans la rade, un navire en feu, parmi les débris d’une foule d’autres embarcations, indique lui aussi la rapidité avec laquelle le cliché fut pris, lui donnant de fait une portée réellement journalistique.