Pékin, enterrement chinois

Pékin, enterrement chinois

Cette photographie a été prise dans une rue de Pékin, en Chine, lors du passage d’une procession pour un enterrement. On peut voir au centre de la photographie un imposant palanquin dans lequel repose le cercueil, caché à la vue par une architecture recouverte d’un dais. Dans la Chine traditionnelle, la mort d’une personne s’accompagne de nombreux rituels et superstitions, très complexes. Ici, on peut donc voir le catafalque-corbillard, appelé long-kang ; c’est donc le moment où le corps du défunt est emmené pour être enterré. Le catafalque est plus ou moins riche suivant l’état de richesse de la famille. Le drap mortuaire peut être richement brodé. On aperçoit ici un édicule surmontant le dais. Le monument est lié solidement à deux gros brancards et il est porté par un groupe de croque-morts, ici les hommes présents sur la photographie, leur nombre pouvant aller jusqu’à 80 ! L’édicule peut être en forme de coq ou de grue, signes de bon augure. La procession suit un ordre bien précis jusqu’au cimetière, avant l’inhumation.